LES 10 VÊTEMENTS INDISPENSABLES POUR S’HABILLER FACILEMENT LE MATIN

PRETTY WOMAN

LES 10 VÊTEMENTS INDISPENSABLES POUR S’HABILLER FACILEMENT LE MATIN

MES 10 PIÈCES BASIQUES DE LA GARDE-ROBE 

Alors listé comme ça, ça ne va pas te sembler très funky… Mais je veux aborder ici les pièces qui servent de base pour composer une tenue. Ces fringues que tu peux enfiler de bon matin les yeux fermés quand tu n’as aucune inspiration et que tu peux marier avec à peu près tout le reste de ta penderie.

Edit : j’ai ajouté la vidéo 4 mois après avoir rédigé l’article donc certaines pièces diffèrent entre la vidéo et l’article mais le tout reste cohérent.

L’idée est donc de les choisir dans des couleurs sobres pour pouvoir les mixer à des pièces fortes, plus originales ou plus colorées et de bonne qualité afin de les garder dans le temps.

Petit disclaimer : j’ai un réel amour pour les animaux mais pour autant, je porte des matières animales telles que le cuir, la laine ou la soie.

 basiques vetements indispensables gare robe

Avant de détailler chaque basique, voici leur présentation en vidéo, avec en guest (spoiler alert…) Eric&Ramzy et le très grand Elie Kakou :

Le jean brut

Qui reste un basique de la garde-robe pour nous toutes, à porter avec des baskets, des escarpins ou des derbies. C’est la base ! Bien que, compte tenu de ma morphologie (un ventre pas plat, des hanches fortes et des cuisses bien présentes), je me sente plus affinée dans des jupes, des shorts ou des robes.

Je précise « brut » parce que j’ai constaté au fil des années que cela reste la couleur la plus facile à accorder avec à peu près tout. Ce bleu foncé s’accorde aisément avec toutes les couleurs de hauts et de chaussures. Et aussi parce qu’avec des hanches et des cuisses développées comme les miennes, on se sent tout de suite moins fat dans cette couleur plutôt que dans un jean clair.

J’évite soigneusement les effets du style délavage, « coups de gomme blanche » ou « moustaches » qui accentuent l’effet d’élargissement de mes hanches et de mes cuisses.

basiques indispensables garde robe jean brut

Et je m’éloigne aussi des jeans troués puisque, même si c’est « cool », ça finit toujours mal. Les trous s’agrandissent parce que je joue constamment avec et puis… ces trous m’ont souvent confrontée à des visions d’horreur. Vise un peu : je suis assise, en toute décontraction, je joue machinalement avec l’un des trous de mon jean et puis mon regard se penche sur ce trou sur ma cuisse et là, c’est le drame. Ma peau cellulitée déborde allégrement du trou, en relief, oui en 3D là. Une mini montagne de gras sort de mon jean. Potentiel sexyness réduit à néant.

« Mais Nadia, c’est parce qu’il faut le prendre en coupe boyfriend ton jean troué ! Et pareil pour le jean clair ! ». Bah oui bah non. Je trouve que les jeans boyfriend ne me vont pas. A la rigueur, ça passe avec une paire de talons, sauf que c’est trop d’efforts pour moi le port de chaussures à talons donc quand j’en porte, c’est pour me la jouer féminine à fond et pas pour décaler une tenue (mes pauvres pieds ne peuvent pas se permettre ce luxe, désolée).

Le jean brut est un basique à mon sens parce qu’il rend toutes les tenues faciles à composer. Aussi bien avec un haut basique du type chemisier crème, tee-shirt ou pull uni, qu’avec une pièce plus forte et plus folle.

Je préconise de le choisir dans une enseigne qui soit un minimum spécialisée dans le jean. Je remarque que je n’ai jamais gardé bien longtemps mes jeans achetés chez H&M ou Zara. L’idée, c’est d’investir dans ce jean pour qu’il dure dans le temps et que la toile se patine au fil des années.

J’ai choisi le mien chez Gap (ok, je le confesse, je n’ai pas qu’un seul jean brut ; j’ai en gros deux coupes fétiches, le slim voire skinny et le flare).

Tu peux aussi aller voir du côté de chez Levi’s of course, du côté des marques françaises APC et Renhsen, de la marque anglaise River Island ou de la marque suédoise Acne. Le prix du jean sera plus élevé, mais si tu en as les moyens, fonce parce que tu ne seras pas déçue.

Les détails sont importants : la taille basse, tu as bien compris que c’était fini, mes poignées d’amour remercient le Ciel chaque jour et les poches trop basses, pareil. Indice : si la poche commence au creux de ta fesse, c’est que ça va te faire descendre le postérieur jusqu’aux genoux, donc fuis, vite !

Pour ce qui est de la coupe, je ne suis pas fan des impératifs « pas de slim ou de skinny si tu as les hanches développées ! ». Parce que c’est typiquement mon cas. Je vois bien que ce n’est pas le plus flatteur du monde mais toujours est-il que j’aime cette coupe. Mes mollets et mes chevilles eux sont fins et je trouve que le skinny et le slim mettent ces attaches fines en valeur.

Pour contrebalancer mes hanches, je conviens que la coupe flare (évasée dans le bas) rend ma silhouette plus harmonieuse. Mais n’empêche que mon mari trouve cette coupe démodée… Comme quoi, tout cela est très subjectif !

La coupe droite ou cigarette reste la valeur sûre puisqu’elle convient à toutes les morphologies, hanches larges ou étroites, cuisses fines ou plus fortes.

Donc, si tu ne dois acheter qu’un seul jean brut, choisis plutôt une coupe droite fittée parce que tu ne le regretteras pas au fil des années.

J’ai un faible pour la teinte brute mais un jean noir ou un jean gris sont aussi très faciles à assortir.

Si tu veux oser la couleur pour cet automne/hiver, pourquoi pas le bordeaux, le vert sapin ou le moutarde ?

 

La jupe noire

J’essaie à tout prix de porter de moins en moins de noir mais il faut bien reconnaître que la petite jupe noire reste indispensable.

Qu’elle soit mini, midi, maxi, droite, fourreau, crayon, trapèze, patineuse, tulipe, boule, plissée ou portefeuille, il y a forcément une coupe qui trouvera grâce à tes yeux.

Après inventaire de mon dressing, je réalise que je possède un bel échantillonnage de jupes noires : une mini en crochet, une jupe crayon stretch taille haute, une trapèze en néoprène, une patineuse en simili cuir et une jupe droite en cuir dénichée en dépôt-vente.

J’affectionne le noir à porter en bas du corps parce qu’il me permet d’affiner mes hanches et mes cuisses dont je ne suis pas fan. Du coup, je mise sur la couleur en haut du corps et paf ! ça me permet en plus d’illuminer mon visage.

La jupe droite au-dessus du genou est la coupe la plus simple à aborder puisqu’elle ira aussi bien pour un look décontracté avec une chemise en jean ou un sweat et des baskets, pour un look chic décontracté avec un pull en cachemire et des derbies ou des boots rock, ou encore pour un look fatal avec de hauts escarpins et un top ajusté. En la choisissant dans une matière épaisse et bien élastique, la jupe sera gainante et mettra tes formes en valeur.

J’aime aussi beaucoup la coupe trapèze parce qu’elle va à la plupart d’entre nous. J’aime la choisir courte pour plus de modernité. Elle se décline, comme la jupe droite, aussi bien en look décontracté, en casual chic, qu’en look du soir.

Le sous-pull discret qui tient chaud

Perso, je suis trèèès frileuse. Mon mari dit que je n’ai pas de thermostat interne, qu’en fait je ne suis jamais bien, j’ai soit trop chaud, soit trop froid. Et je dois admettre que je supporte très mal les grosses chaleurs, commes les grands froids et que je communique pas mal là-dessus… Bref !

Ma survie tient donc à ces ravissants tee-shirs à manches longues que je glisse sous à peu près toutes mes tenues.

Je fais ça depuis toujours mais j’avais tendance à les acheter en basiques chez Promod ou H&M. Résultat : ça me faisait plus transpirer qu’autre chose.

C’est l’enseigne japonaise Uniqlo qui m’a sauvé la mise (et l’odorat de mon entourage) avec sa gamme Heattech il y a quelques années. Je possède depuis 4 tee-shirts à manches longues et col U bien décolleté (1 noir, 1 bleu marine, 1 blanc et 1 chair) qui font toute la différence. La coupe est bien ajustée donc le sous-pull se fait hyper discret, le col bien dégagé ne dépasse pas de mes pulls ou chemises et la matière est respirante.

Il y a 3 niveaux de chaleur, le classique Heattech, l’Extra Warm et l’Ultra Warm.

A noter qu’ils font aussi des caracos, des tee-shirts à manches courtes, des collants, des leggins, des chaussettes, des gants, etc. dans cette gamme.

Si tu n’as pas d’a priori mamie quand tu entends le nom de « Damart« , sache qu’ils ont le même genre de produits bien chauds avec leur gamme Thermolactyl.

 

Le  chemisier fluide blanc ou crème

Là, tu te dis que ça fait un peu working girl et que ma sélection est hyper classique.

Mais admets que tu auras plus d’occasions de porter un chemisier fluide tout simple blanc ou crème qu’un chemisier bariolé ou à motifs forts, ces mêmes motifs pouvant très vite se démoder (pourtant j’ai un réel amour du motif comme tu n’as même pas idée, mais on parle ici de pièces basiques, intemporelles).

Un tel chemisier, ça se porte aussi bien seul (avec un soutien-gorge couleur chair en dessous quand même) que sous un pull ou un sweat col rond ou col V, sous un cardigan, sous une veste ou un blouson. C’est avec ces  autres pièces ajoutées que tu pourras te permettre plus de fantaisie pour un look final plus original.

Tu peux choisir une encolure chemise classique mais aussi un col tunisien ou un col claudine. A toi ensuite de t’amuser avec les superpositions de vêtements et les bijoux ou accessoires.

basique indispensable garde robe

Par exemple, pour l’encolure chemise, j’aime la porter légèrement ouverte jusqu’au niveau de la poitrine avec un sautoir dont le pendentif suit l’encolure du chemisier. Je rentre le bas du chemisier dans mon pantalon ou ma jupe, j’ajoute un gros gilet s’il fait froid et le tour est joué.

J’adore aussi la boutonner jusqu’en haut et porter par-dessus un pull ou sweat à col rond et ajouter sur le pull un collier plastron. Dans ce cas, je fais surtout bien dépasser le col, les manches et le bas du chemisier, j’adore ce détail.

Avec le col tunisien, c’est un collier fin très ras du cou et j’ajoute une veste blazer bien colorée.

Avec l’âge, je deviens attentive aux matières. Même si je dois avouer que je suis incapable de retenir à quoi va ressembler la viscose, le polyester, le polyamide ou l’acrylique et surtout laquelle de ces matières sera la plus susceptible de me faire transpirer !

basique indispensable garde robe

Je suis aussi attachée au tombé d’un vêtement et d’autant plus quand il s’agit d’un chemisier fluide.

Après être allée fouiner dans ma penderie, je constate que je suis une maniaque de l’étiquette. Je les coupe systématiquement donc aucun indice sur la matière de mes chemisiers. Mais je pense que l’un d’eux est en polyester et il y en a un autre pour lequel c’est fastoche, je le sais, c’est de la soie.

Je l’ai acheté sur le site de La Redoute qui propose des chemisiers en soie de couleur unie, vendus à 40€ lorsqu’il y a une offre (ce qui est très souvent le cas). J’en possède 3 de chez eux : un blanc cassé, un noir et un bleu Klein.

chemisier soie femme

Monoprix vend aussi le même genre de chemisier 100% soie, à 50€ mais souvent soldé à 35€. J’en ai un de couleur moutarde, ma couleur fétiche.

chemisier soie femme

La soie est une matière naturelle extrêmement agréable à porter à même la peau. Un peu comme Claire Chazal… chaude en hiver, fraîche en été…

J’ai la chance d’avoir un mode « soie » sur ma machine à laver, si ce n’est pas ton cas, peut-être qu’il y a un programme « délicat » ? Et si ce n‘est toujours pas ton cas, règle la température sur 30°C et tout devrait bien se passer. Oublie juste les agents blanchissants, les adoucissants et fais sécher ton chemisier à plat (moi je pends sur cintre et ça ne marque pas aux épaules).

La chemise en jean

Cela fait des années que la chemise en jean est de retour, pour mon plus grand bonheur ! Elle va avec beaucoup de pièces : avec un jean (brut pour un total look jean si t’es cap’), avec un pantalon cigarette, une jupe, un short, ou encore par-dessus une robe en nouant la chemise à la taille.

Elle peut aussi très bien jouer le rôle du chemisier blanc décrit au-dessus en la portant sous un pull ou un sweat, en veillant à bien faire dépasser le col et les manches et en accessoirisant d’un beau collier plastron.

Ou encore, ouvert sur un débardeur et en mettant par-dessus un cardigan. Le fait d’accumuler 3 pièces donne encore plus de style.

Si j’étais rédactrice pour un magazine féminin, je me ferais un plaisir de sortir cette phrase à la con « la chemise en jean est la nouvelle chemise blanche » ou un truc du genre « le blue jean est le nouveau noir »…

L’idéal en termes de matière est le vrai denim mais j’avoue que les chemises en jean que je possède sont en coton mélangé à de l’élasthanne pour le côté confortable et cela me convient très bien. J’en ai une brute et une autre en teinte claire, j’ai d’ailleurs l’impression que la foncée me va mieux au teint…

Niveau coupe, j’aime la choisir cintrée, bien que ce soit la mode du ample et que la plupart des chemises que tu trouveras en boutique auront donc une coupe large ou au mieux, droite. Cela reste évidemment très personnel. Je me dirige vers des coupes cintrées pour marquer ma taille parce qu’avec ma poitrine développée, je trouve que les coupes droites ont tendance à me grossir. Mais je trouve ça toujours très joli les coupes droites sur les filles qui ont moins de poitrine et qui peuvent jouer à fond la carte boyfriend.

J’ai acheté mes chemises chez Zara et H&M il y a environ 5 ans et la Zara tient beaucoup mieux sur la durée que le modèle de chez H&M. Promod en propose souvent de jolies également. Et je ne me suis toujours pas décidée à aller voir du côté des enseignes spécialisées dans le denim mais j’imagine que cela doit valoir le détour !

Dernier détail : j’adore retrousser les manches de ma chemise en jean, je trouve que ça apporte toujours la petite touche en plus.

 

Le pull en cachemire

« Après la soie, le cachemire… qu’est-ce que c’est que cette prout-prout ?! »

Oui et j’assume, rien à carrer !

Depuis que j’ai pris conscience de l’importance des matières et que j’y suis devenue particulièrement attentive, ma vie a changé (comprendre mes odeurs corporelles et ma frilosité).

Un cachemire à même la peau, tu as déjà essayé ? C’est orgasmique ! C’est si doux et si confortable… A essayer dès que tu en as l’occasion. Et promis, aucun risque que cela ne gratte ou pique comme certaines laines de Mamie.

Mon premier cachemire, c’est un Bérénice acheté en vide-dressing. Pas fan de la marque, je dois admettre que la qualité de ce pull est incontestable. Et l’intérêt d’acheter du cachemire en seconde main, c’est que le cachemire s’est adouci et embelli au fil des lavages (oui, le cachemire adore l’eau). En gros, plus tu le laves, plus il est agréable à porter. Quand la personne avant moi a déjà fait tout le boulot, moi ça me va bien ! Le tout étant de veiller à ce que la laine ne soit pas boulochée, évidemment.

basique indispensable garde robe

En revanche, le cachemire, c’est cher. Il s’agit de la toison de chèvres qui affrontent jusqu’à -40°C sur les plateaux de Mongolie (d’où le côté « protecteur du froid » de cette laine) et la fabrication d’un pull fin nécessite les toisons d’environ 6 chèvres. Te voilà informée.

Les marques spécialisées dans le cachemire sont, entre autres, Brunello Cucinelli, Zadig&Voltaire, Hector&Lola, Eric Bompard ou encore Acanthe mais alors là, il faut être prête à investir dans ta garde-robe ! Investir est le mot juste puisque ces pulls dureront dans le temps, voire se transmettront. Et s’il s’agit un jour de le revendre, le prix à en retirer restera intéressant. En fait si on y réfléchit bien, tu te constitues de l’épargne quand tu fais l’achat d’un pull en cachemire ! Non, je n’essaies pas de m’auto-convaincre, non…

basique vetement indispensable garde robe

Toujours est-il que moi, je privilégie les cachemires à prix plus abordables. Le cachemire s’est aujourd’hui largement démocratisé et de nombreuses enseignes proposent des pulls et cardigans en cachemire autour des 70€.

En contrepartie de ces prix plus bas, tu auras un pull fin (souvent à 2 fils versus 12 fils pour des pulls de haute qualité). Uniqlo est réputé pour proposer un excellent rapport qualité/prix et j’ai récemment pu me faire ma propre idée avec leur offre spéciale à l’approche de Noël. Tu peux aussi aller regarder du côté de chez Monoprix, Etam, Zara, La Redoute, Gap, Les Galeries Lafayette ou encore H&M. L’embarras du choix donc !

J’adore porter le cachemire à même la peau, associé à un jean, une jupe ou un short. Puisque je n’ai que des pulls fins, je prends soin de rentrer mon pull dans mon bas pour marquer ma taille. Je rêve aussi d’un pull maxi en cachemire, à porter loose sur une jupe en cuir par exemple (ou sur un slim en cuir si j’avais le corps adéquat !).

Je trouve l’association cachemire+cuir ou cachemire+dentelle toujours très réussie, en portant par exemple un caraco ou un body en dentelle sous un pul col V qui laisse apparaitre la dentelle.

Tu peux aussi le porter par-dessus une robe en la transformant ainsi en jupe. Je trouve cela très joli, notamment en ajoutant une fine ceinture à la taille par-dessus le pull.

basique indispensable garde robe

Qu’en est-il de l’entretien du cachemire ? Pas si galère que ça figure-toi ! Déjà, le cachemire adore l’eau, comme précisé plus haut, plus tu laves ton cachemire, plus il s’embellit et s’adoucit.

Le tout est de laver ton pull à l’eau froide, en machine ou à la main (le lavage en machine permet un lavage et un essorage homogènes) en prenant soin de ne pas utiliser de lessive détergente (j’utilise mon shampoing en guise de lessive pour le cachemire) et surtout pas d’adoucissant.

Le cardigan ou gilet

Le mot « cardigan » t’évoque la naphtaline ? Rooooh ce que tu peux être sectaire…

C’est quand même pas de ma faute si le terme « gilet » décrit en réalité cette pièce masculine sans manches qui se boutonne par-dessus une chemise (tu vois le serveur de brasserie parisienne pas aimable ?).

Le « cardigan » donc, c’est cette pièce que l’on appelle tous « gilet », qui possède des manches et qui est d’une matière chaude, a priori. A priori parce qu’il faut quand même chercher un peu avant de trouver des cardigans en laine et/ou cachemire. La plupart de ces pièces, du moins dans les enseignes où je vais, est en coton ou acrylique ou mélange des deux.

Si ce n‘est pas uniquement le mot mais carrément le concept même du « cardigan » qui t’évoque la naphtaline, quel dommage ! Parce qu’en variant les coupes et les matières, tu trouveras forcément un modèle qui te correspondra. Et il a cet avantage d’ajouter une couche donc de la chaleur mais aussi du style.

Le cardigan court est généralement fin et s’arrête à la hauteur des hanches. Il a la réputation de ne pas être très moderne (c’est sûr que si tu sors ton col claudine et ta rangée de perles avec, tu ne t’aides pas) et ne pas être flatteur avec les rondeurs. Pourtant, c’est la longueur que je porte le plus et, paradoxalement, parce que je trouve que cette longueur me grossit moins qu’un gilet plus long. Je le porte par-dessus un chemisier fluide ou une chemise en jean et je prends soin de retrousser les manches sur mes avant-bras en enroulant à la fois la chemise et le gilet.

Le gilet court et fin peut aussi être boutonné jusqu’au creux des seins pour être porté comme un pull. J’aime aussi l’enfiler, ouvert, sous une veste blazer pour qu’il ajoute une dose de chaleur tout en se faisant discret.

Le gilet mi-long ou long est souvent plus esthétique lorsqu’on l’associe à un bas près du corps, type slim ou jupe + collants ou encore sur une robe cintrée (je ne suis pas fan de l’effet gilet droit + robe droite) ou alors sur une robe droite mais en ceinturant ensuite le tout, par-dessus le gilet. L’ajout d’un sautoir est intéressant dans ces cas de figure afin de créer une ligne verticale et donc d’allonger la silhouette générale.

basique indispensable garde robe

Concernant la matière, je privilégie des matières qui vont me tenir chaud pour de vrai. Je n’ai pas encore craqué sur un gilet en cachemire mais je suis satisfaite de la laine (que je choisis chez Benetton pour les cardigans courts, 100% laine merinos).  Pour des belles matières mais plus chères, j’adore l’univers de la marque Des Petits Hauts (mais je me contente des accessoires chez eux… je suis fan de leurs pin’s !).

Pour avoir un vrai gilet doudou, je recommande un gilet mi-long ou long dans des matières naturelles telles que la laine ou le cachemire ou les 2 mélangés. Le gilet durera dans le temps et te tiendra réellement chaud.

 

basique indispensable garde robe

 

Le blazer bleu marine

Je précise bleu marine alors que je possède une collection infinie de blazers dans la mesure où j’adore la couleur et les imprimés.

Cependant, il est certain que le bleu marine est la couleur la plus facile à associer (après le noir que l’on fait en sorte d’éviter parce qu’il a tendance à tirer les traits). Il ira parfaitement avec tes jeans brut ou clair, avec des tops dans des couleurs sobres comme le beige, le gris, le camel, le blanc, avec les couleurs pastels comme le rose, le vert menthe, le jaune clair et même avec les couleurs plus vitaminées comme le rouge et le orange.

basique indispensable garde robe

En termes de longueur, l’idéale est de la choisir ni trop courte ni trop longue en privilégiant les modèles qui s’arrêtent à la hauteur des hanches. Tu pourras ainsi la porter aussi bien sur un jean, un pantalon, une jupe ou une robe.

Le blazer est selon moi LA veste magique de la garde-robe parce qu’il dessine une taille sitôt enfilé. Inspiré du vestiaire masculin, c’est mon type de veste favori puisqu’il peut s’associer avec à peu près toutes mes tenues. Je le porte aussi bien sur un pull fin avec un jean et des baskets, sur une blouse fluide et un pantalon cigarette pour créer un tailleur dépareillé que sur une jupe ou une robe pour un esprit masculin/féminin.

Je me rends compte que la plupart de mes blazers proviennent de chez Mango ou Zara. J’ai également tendance à les prendre très ajustés aux épaules, quitte à choisir une taille en-dessous de ma taille habituelle; ainsi, la veste est bien cintrée et les épaules bien ajustées. Je ne prends de toute façon pas beaucoup de risque en faisant cela puisque je ne ferme jamais ô grand jamais mes blazers.

Le perfecto en cuir noir

De pièce résolument rock, le perfecto est désormais passé à membre permanent de notre dressing. Il est devenu un réel basique, une pièce intemporelle.

Dont je n’ai fait l’acquisition que tout récemment ! Nan parce que le cuir c’est cher attends… j’attendais donc le parfait compromis en termes de rapport qualité/prix.

Je précise « cuir » en connaissance de cause. J’ai eu plusieurs vestes et blousons en simili cuir et force est de constater que je m’en suis séparée assez rapidement. En gros, si j’additionne le prix individuel de ces pièces en simili, j’obtiens finalement un beau budget pour une pièce en cuir. Laquelle ne craquèlera pas sous le poids de la anse de mon sac à main…

Noir, parce que le perfecto iconique est noir et que l’on parle ici de basiques. Tu peux t’offrir un perfecto rouge, camel ou jaune si ça te chante. Mais puisque l’idée est de lister ici les pièces faciles à assortir, le perfecto sera selon moi toujours plus efficace en noir.

Pour pouvoir le mixer à un maximum de tenues, il convient de le choisir ajusté et sans trop de détails connotés « rock », donc on oublie les franges, les clous, les dessins dans le dos, les zips inutiles et les renforts sur les bras.

On peut choisir de le féminiser en y associant une robe ou une jupe, des imprimés, des matières fluides, du sequin (ah ma passion du glitter…).

Ou jouer la carte du sobre avec top blanc (tee-shirt ou chemisier fluide) + jean brut, gris ou noir + escarpins + rouge à lèvres.

On mise sur des accessoires féminins comme un foulard ou une belle écharpe, un gros collier, un joli chapeau.

Malheureusement, le cuir, ça coûte cher ! C’est d’ailleurs pour cela que depuis de nombreuses années, j’allais vers le simili (sauf que ça vieillit super mal et que ça craquèle). Cela faisait plusieurs années que je lorgnais sur l’offre que fait NafNaf chaque saison, leur opération « Follement Cuir » il me semble, lors de laquelle tous leurs cuirs sont au prix unique de 129,99€. J’hésitais, ne sachant pas si la qualité est au rendez-vous, jusqu’à ce qu’une amie me rassure et me conseille de foncer parce que le rapport qualité/prix est très bon. Et je confirme !

Le trench beige

Sors immédiatement de ton esprit ces images d’Inspecteur Gadget, Colombo et Clouseau.

Je te l’assure, le trench, c’est véritablement la pièce idéale de mi-saison. En automne comme au printemps, il est élégant et imperméable en cas de pluie gentille de mi-saison (ouais parce qu’il ne remplacera jamais ton meilleur K-way).

Je l’aime dans tout son classicisme surtout : de couleur beige, ajusté aux épaules, longueur genoux et ceinturé à la taille. Je sais bien que c’est la mode depuis quelques années des trenchs fluides mais moi je reste amoureuse du trench rigide style Burberry (même si le mien est un Gap). Pour le choisir, soupèse-le et s’il est un peu lourd, c’est que tu viens de décrocher le graal.

J’aime le ceinturer à l’avant quand je le porte fermé jusqu’au décolleté et le ceinturer à l’arrière quand je le porte ouvert. Ouvert, j’aime aussi planquer chaque pan de la ceinture dans mes poches pour le porter droit.

Je ne porte jamais de beige à part pour mon trench et pourtant je trouve que cela me va très bien au teint. L’avantage du beige, c’est qu’il convient à toutes les carnations : imagine une blonde à la peau claire, puis une brune à la peau claire, une rousse, une peau mate, une peau noire… ça fonctionne à tous les coups. C’est aussi beaucoup plus lumineux qu’un trench noir ou bleu marine.

Et le beige s’accordera avec toutes les couleurs que tu porteras… je n’arrive pas à visualiser une couleur avec laquelle cela n’ira pas.

Le trench beige est classique donc on le décale ! Au quotidien, c’est avec un jean et des petites bottines camel pour ma part. Et quand je me fais belle, avec des collants, une jupe ou un short et des derbies ou des talons.

Il est parfait pour aller au bureau mais aussi pour le week-end avec des baskets ou des chaussures fantaisies. Il va aussi très bien le soir ou pour une occasion telle qu’un mariage ou un baptême puisque sa longueur s’accorde à merveille avec les jupes et robes.

 

Alors alors, est-ce que tu possèdes ces pièces ? Est-ce qu’il y en a que tu as envie d’acquérir ?

 

Pour aller plus loin…

Si tu vis à Annecy ou sa région et si tu te sens un peu perdue face aux tendances, si chaque matin, c’est pas la grande joie face à ta penderie qui est pourtant bien fournie, si tu as l’envie de trouver enfin ton style, je ne peux que te recommander un accompagnement par Tiffanie, conseillère en image chez Empreinte.
Une sorte de Cristina Cordula, sauf qu’elle est authentique, sans accent agaçant, blonde et bienveillante. Tiffanie prodigue ses conseils en image sans que ceux-là ne deviennent des injonctions, ça fait déjà toute la différence et sans suivre à tout prix les dernières tendances.

Sa vision n’est pas non plus d’accumuler les pièces dans notre dressing mais au contraire, d’optimiser notre garde-robe et d’acheter mieux.
Tout cela peut sembler évident dit comme ça mais si cela l’était vraiment, on ne serait pas si nombreuses chaque matin, encore en pyj’, complètement à la bourre, paumées devant notre penderie à se dire une énième fois « pfff… j’ai rien à me mettre..! ». Ni si nombreuses à culpabiliser après un craquage shopping hein… 

 

 

Toutes les photos des looks proviennent du site Lookastic 

 

2 comments

  1. Coucou Nadia, super ton article… j’ai fait les ventes privées et je me suis inspirée de tes idées : jean brut, chemise blanche type pyjama, et je me suis lancée dans le perfecto noir:). Pour continuer dans les basiques… la petite robe noire ! Et pour le côté tendance la robe motif pied de poule . Bizzz

    1. Wouuuaaah tu m’épates Christelle ! Quelle efficacité ! Et je suis surtout hyper touchée que tu te sois inspirée de mon article, tu ne peux pas me faire plus plaisir !!!
      La robe motif pied de poule, quelle classe, j’adore ! (juste cette idée bien incrustée que ce genre de motif me ferait prendre 5kg gratos pour ma part… toi, tu peux tout te permettre, alors continue d’oser !)

Laisser un commentaire